Les fumeurs condamnés à mort par anti

juin 03, 2021

Un groupe d'experts de la santé affirme que la politique anti-vapotage de l'OMS signifie que des millions de fumeurs sont condamnés à mort et à des maladies évitables.

Le panel dirigé par l'infatigable défenseur du vapotage Clive Bates, appelle l'Organisation mondiale de la santé à abandonner sa position ridicule et dangereuse et à accepter le vapotage comme un moyen sûr d'arrêter le tabac allumé.

Smokers Condemned To Death

Il s'agit d'une lettre percutante et extrêmement détaillée exposant les véritables faits scientifiques sur le vapotage en tant qu'outil de réduction des méfaits, et aborde la politique de l'OMS avec 9 points clés.

Dans son récent article de blog – The WHO Has Gone Rogue… – Clive décompose l’argument du vapotage pro avec des contre-arguments précis soutenus par la vraie science :

  • L'OMS a une mauvaise analyse du problème - l'accent doit être mis sur le tabagisme
    L'OMS dénature les risques et nie l'intérêt de passer du tabagisme au vapotage
    L'OMS ignore les preuves irréfutables que le vapotage remplace le tabagisme
    L'OMS ne saisit pas l'importance des saveurs et comment fonctionne le vapotage pour les fumeurs
    L'OMS soutient des mesures de sevrage tabagique non testées et inadéquates
    L'OMS a basé sa campagne sur des intérêts particuliers obscurs
    L'OMS doit divulguer et être responsable des résultats intermédiaires
    L'OMS n'a pas compris une transition technologique majeure mais essaie de la bloquer
    L'OMS devrait appliquer le principe du premier ne pas nuire – et arrêter ce qu'elle fait

Chacun de ces points est abordé en profondeur par le panel d'experts qui sont :

  • Dr David B. Abramsis Professeur, Département des sciences sociales et comportementales NYU School of Global Public Health Université de New York.
    Clive D. Bates est directeur de Counterfactual, une pratique de conseil et de plaidoyer axée sur une approche pragmatique de la durabilité et de la santé publique.
    Le Dr Raymond S. Niaura est professeur au Département des sciences sociales et comportementales de la NYU School of Global Public Health de l'Université de New York.
    David T. Sweanor JDis Professeur adjoint de droit et président du conseil consultatif du Centre de droit, de politique et d'éthique de la santé de l'Université d'Ottawa.

Le vapotage au Royaume-Uni n'est pas à l'abri de l'OMS !

Alors que nous nous rapprochons de la prochaine Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac, « événement » de la Conférence des Parties, l'OMS fait monter la pression sur une interdiction complète des cigarettes électroniques ici au Royaume-Uni !

J'ai longuement écrit sur l'équipe d'experts britanniques prête à affronter l'OMS dans son arrière-cour.

uk vape ban fightback begins

Lire l'article : Début de la riposte contre l'interdiction de la vape au Royaume-Uni – Rassemblement de la meilleure équipe de plaidoyer ! pour plus d'informations générales.

Quant à savoir si l'OMS forcera le gouvernement britannique à interdire le vapotage, je pense personnellement qu'ils n'ont aucune chance.

Des temps inquiétants pour les vapoteurs britanniques, sans parler du reste des fumeurs du monde.

Espérons que la lettre et les commentaires d'experts ajoutés donnent à l'OMS matière à réflexion… Cependant, étant donné son soutien par Big Pharma et bien sûr par des fanatiques anti-vapotage comme le milliardaire Mike Bloomberg, on en doute.

Ce qui est clair, les vapoteurs britanniques et l'ensemble de l'industrie du vapotage doivent exercer une pression concertée sur le gouvernement britannique pour s'assurer qu'il ne fait pas un demi-tour dramatique sur les réglementations actuelles et futures en matière de vapotage.

Nous pouvons le faire en contactant nos députés avec des lettres de pro vapotage et bien sûr en soutenant les groupes de défense énumérés ci-dessous :

Nouvelle alliance de la nicotine
L'association britannique de l'industrie du vapotage
L'association britannique indépendante du commerce de la vape
Veuillez me faire part de vos réflexions sur la position anti-vapotage continue de l'OMS dans les commentaires ci-dessous 🙂